Une association de défense des animaux offre une récompense pour la capture de “tueurs d’éléphants”

L’association de défense des animaux Peta a déclaré mardi qu’elle offrait une récompense de 1.000 dollars pour toute information qui mènerait à la capture d’employés d’une plantation de palmiers à huile accusés d’avoir tué trois éléphants menacés d’extinction en Indonésie.

"Peta offre une récompense de 10 millions de roupies (environ 1.000 dollars) pour toute aide permettant de traduire devant la justice les tueurs d’éléphants", annonce dans un communiqué Peta ("People for the Ethical Treatment of Animals").

Les corps décomposés des trois éléphants de Sumatra, une espèce menacée d’extinction, ont été retrouvés samedi à la lisière du parc national Tesso Nilo, dans la province de Riau (nord-ouest).

Les éléphantes, dont un éléphanteau d’un an, auraient été empoisonnées après avoir pénétré dans la plantation de palmiers à huile et détruit des paillotes appartenant à des employés, avait indiqué lundi le responsable du parc, Kupin Simbolon. Les employés ont probablement "voulu se venger en les empoisonnant", avait-il ajouté.

Moins de trois mille éléphants de Sumatra vivent encore à l’état sauvage, selon l’International Union for Conservation of Nature, ce qui représente une chute de moitié par rapport à 1985.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite