Protestation du Venezuela après que l’ambassadeur de France a reçu Guaido

Le gouvernement du Venezuela a annoncé lundi avoir transmis une protestation écrite à l’ambassadeur de France à Caracas, Romain Nadal, l’accusant de s’immiscer dans ses affaires intérieures après que le diplomate a reçu le chef de l’opposition Juan Guaido à son retour d’une tournée internationale.

“L’ambassadeur Nadal a exercé un usage abusif des privilèges que lui accorde l’Etat vénézuélien en raison de son statut de diplomate” et “son action récente viole les conventions internationales sur les us et coutumes qui règlent les relations pacifiques entre les nations”, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le texte considère qu’en recevant le leader de l’opposition à Nicolas Maduro, reconnu par la France et une soixantaine de pays comme président par intérim, le diplomate participait “à une stratégie claire de provocation, d’ingérence et d’immixtion dans les affaires intérieures”.

Le message a été transmis à l’ambassade par le vice-ministre aux Affaires européennes, Yván Gil.

Vendredi, lors d’une conférence de presse, le président socialiste Nicolas Maduro avait déjà accusé M. Nadal de s’immiscer “gravement” dans les affaires intérieures du pays.

M. Maduro a indiqué que la chancellerie étudiait sa réponse, sans écarter une expulsion comme celle qui a frappé en mars 2019 l’ambassadeur d’Allemagne Daniel Kriener. Il avait été déclaré “persona non grata” pour avoir accueilli à l’aéroport de Caracas M. Guaidó, qui rentrait de l’étranger. M. Kriener a regagné son poste en juillet.

Le président de l’Assemblée nationale, reconnu comme président par intérim par près de 60 pays, est rentré mardi d’une tournée de 23 jours au cours de laquelle il a notamment rencontré les présidents français Emmanuel Macron et américain Donald Trump. Plusieurs membres du corps diplomatique l’attendaient à son arrivée à l’aéroport.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite