Le Maroc participe à Paris à un Forum dédié aux investisseurs en Afrique

Le Maroc prend part, vendredi, à un Forum dédié aux investisseurs en Afrique, qui se tiendra à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Paris sous le thème “Libre-échange en Afrique : quels enjeux ?”.

La participation du Maroc sera assurée notamment par Casablanca Finance City Authority qui est l’un des partenaires de ce Forum organisé par la CCI-Paris-Île-de-France, le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) et le Moniteur du commerce international (MOCI).

“L’Afrique s’est remise au-devant de la scène économique mondiale avec l’entrée en vigueur en 2019 de la Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECA), portée par l’Union africaine. Son ambition : éliminer les droits de douane sur environ 90 % des biens échangés, réduire les barrières non tarifaires et libéraliser les services entre les Etats du continent”, soulignent les organisateurs dans une note de présentation. Ils relèvent également qu’il reste encore beaucoup à faire.

Des écueils importants jalonnent la mise en route de cette ZLECA, dont le manque d’infrastructures est le plus visible. Mais plusieurs pays ont signé ou ratifié cet accord. Un signal politique fort ouvrant la voie à la constitution, à terme, d’un vaste marché unifié de 1,2 milliards de personnes, avec un PIB de plus de 2 500 milliards de dollars, ajoutent-ils.

“Quelle importance stratégique accorder à ce projet ? Les entreprises doivent-elles d’ores et déjà l’intégrer dans les business plans à moyen et long terme ? Est-il de nature à stimuler l’intérêt des investisseurs pour ce continent ?”, autant de questions que se posent les investisseurs s’intéressant à l’Afrique et que va aborder le Forum dans le cadre de trois principales tables rondes.

La première sur le thème “La ZLECA : utopie ou projet raisonnable ?”, fera le point sur l’état d’avancement du projet ZLECA, son calendrier, et sa faisabilité. La deuxième sur “L’intégration régionale favorise-t-elle le développement du commerce et des investissements intercontinentaux ?”, essayera de réfléchir si “l’existence ou non d’une zone d’intégration économique et commerciale est déterminante pour le commerce et les investissements intra-africains”. Quant à la troisième table-ronde, elle planchera sur “Environnement financier : une monnaie unique, la voie royale pour accélérer les échanges ?”.

Par ailleurs et toujours dans le cadre de cet événement économique, les résultats du baromètre du climat des affaires du CIAN seront dévoilés aux côtés de la présentation du premier Baromètre leaders d’opinion en Afrique, Africaleads. Des rencontres d’affaires BtoB entre professionnels du commerce international sont également programmées lors de ce Forum économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite