L’universitaire Maâti Monjib en liberté provisoire

L’universitaire Maâti Monjib, qui avait entamé une grève de la faim, va être remis en liberté provisoire après trois mois de détention, a annoncé mardi son avocat.

“Le juge d’instruction a décidé de le remettre en liberté provisoire, les mesures sont en cours””, a déclaré à l’AFP Me Mohamed Messaoudi.

L’arrestation de Maâti Monjib a été décidée sur la base d’une enquête préliminaire réalisée par la Brigade nationale de la police judiciaire, qui a révélé l’existence de mouvements de fonds importants reçus de l’étranger.

Après son arrestation, le 29 décembre 2020, sur ordre du procureur du Roi près de la cour d’appel de Rabat, pour blanchiment d’argent, il a été déféré devant le juge d’instruction près du même tribunal pour approfondissement d’enquête.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite