Entrée en vigueur de l’Accord de Paris: l’Onu se réjouit d’une journée “historique”, se tourne vers la COP22

L’entrée en vigueur ce vendredi de l’Accord de Paris, qui vise à faire plafonner le réchauffement climatique à 2° Celsius par rapport à la période préindustrielle, a été saluée comme une journée “historique” par l’Onu, qui a désormais les yeux rivés sur la COP22, prévue dès lundi à Marrakech.

"Aujourd’hui, nous façonnons l’histoire des efforts de l’humanité de combattre le changement climatique”, s’est réjoui le Secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon, qui a souligné la nécessité de poursuivre, lors de la COP22, l’élan qui a permis l’entrée en vigueur de cet accord universel.

“Lundi, la Conférence des parties, COP22, sera lancée à Marrakech, au Maroc. Notre défi est de soutenir l’élan qui a propulsé l’Accord de Paris vers l’entrée en vigueur”, a-t-il dit, lors d’une cérémonie de circonstance au siège de l’Onu, où la société civile a été l’invité d’honneur.

Il a souligné que la conférence de Marrakech sera également l’occasion de “formuler le meilleur plan pour la mobilisation des 100 milliards de dollars” prévus dans l’Accord de Paris pour aider les pays en développement à faire face aux effets du réchauffement climatique.

A noter, que la semaine qui s’achève a été marquée par la ratification de plusieurs pays de l’Accord, notamment le Gabon, l’Arabie Saoudite et Sao Tomé et Principe et l’Indonésie, portant à une centaine le total des Etats ayant ratifié ce pacte historique, représentant 70 pc des émissions des gaz à effet de serre.

De son côté, le président de l’Assemblée générale de l’Onu, Peter Thomson, a souligné que la journée est un “moment historique” pour l’humanité.

“Elle offre une source d’espoir contre le désespoir”, a-t-il dit. Il a, en outre, souligné que la mise en oeuvre de l’Accord est “de nature à assurer la survie de notre espèce, et constitue le fondement d’une action collective en faveur du climat”.

“J’ai hâte d’oeuvrer en collaboration avec les acteurs dans la COP22”, a dit M. Thomson, appelant la communauté internationale à “doubler d’efforts pour réduire davantage les émissions de CO2, augmenter les promesses de dons, accélérer le processus de ratification, et renforcer l’esprit de collectivité qui a rendu possible l’Accord de Paris”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite