En 10 ans, la FNM a de quoi être fière de son bilan

10 ans déjà ! La Fondation nationale des musées (FNM), qui fête sa première décennie, a de quoi être fière de son bilan et de ses action en faveur de la culture et du rayonnement muséal du Maroc, marquée par l’ouverture de nombreux musées et l’organisation de grandes expositions d’artistes nationaux et internationaux.

La date du 8 juin 2021 marque un “tournant majeur” pour la Fondation et ouvre la voie à “une ère nouvelle, résolument ancrée dans notre époque contemporaine avec tous les changements qui l’accompagnent”, déclare le président de la FNM, Mehdi Qotbi.

Depuis sa création, la FNM insiste sur trois valeurs qui guident ses actions : “le partage, la transmission et la passion“, a souligné M. Qotbi devant un parterre de personnalités marocaines de divers horizons, dont les patrons de la RAM et de la CDG, et les ambassadeurs de France et d’Italie, ainsi que des diplomates, mettant à profit l’évènement pour présenter un clip retraçant les réalisations de la FNM et révéler sa nouvelle identité visuelle.

« Picasso, Giacometti, César, Goya, Cézanne, Van Gogh, Monet, Sisley, Renoir, Matisse… Qui aurait cru un jour que ces grands noms de la peinture et de l’art feraient escale au Maroc, ici, entre ces murs ? De telles expositions inédites sur le continent africain mais aussi dans le monde arabe n’auraient pu être réalisées sans la dynamique impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la culture », s’est félicité Mehdi Qotbi.

 Malgré la pandémie « qui fut éprouvante sur tous les plans et qui a fortement impacté le secteur culturel », « à la Fondation Nationale des Musées, nous avons intensifié nos efforts pour qu’elle soit plus que jamais présente dans la vie des Marocains et qu’elle accompagne leur quotidien par des couleurs, de la douceur et des messages d’espoir », a-t-il souligné.

Pour Mehdi Qotbi, « la culture est indispensable et vitale à notre société. Elle n’est pas un luxe mais une nécessité ».

De nouveaux musées en chantier

De nombreux chantiers de restauration et de réaménagement de musées ont été lancés, dont une bonne partie est désormais opérationnelle. Il s’agit notamment du MMVI, du musée la Casbah des cultures méditerranéennes de Tanger, du musée de l’Histoire et des civilisations de Rabat, du musée des confluences Dar El Bacha à Marrakech, du musée national de la céramique de Safi, du musée national du tissage et du Tapis Dar Si Said à Marrakech, du musée de la photographie à Rabat et du musée villa Harris de Tanger.

Plusieurs autres musées seront opérationnels d’ici la fin de l’année en cours. A titre d’exemple, le musée Dar Jamai de Meknès, le musée Borj Belkari de Meknes, le musée Bab el- Okla à Tétouan, le musée de la Place Jamaa El Fna de Marrakech, le musée des Oudayas à Rabat ou encore le musée des Arts de l’Islam de Batha à Fès.

Pour le directeur du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain (MMVI), Abdelaziz El Idrissi, les 21 expositions majeures, organisées par la FNM, portent sur trois axes : l’ouverture sur la Méditerranée, l’ouverture sur l’Afrique et la spécificité artistique de la scène marocaine, rappelant que la démocratisation de la culture et la promotion du patrimoine culturel figurent parmi les primes objectifs de la Fondation

La FNM est également entrée de plain-pied dans l’ère du digital et du numérique, dans la préservation de l’environnement par l’installation de panneaux solaires au niveau du MMVI, l’un des premiers musées au monde à intégrer une solution solaire avec un système intelligent de stockage et de gestion de l’énergie et incarnera ainsi le modèle parfait de l’alliance de l’Art et de la responsabilité environnementale.

Dans une allocution lue en son nom, le Secrétaire général du gouvernement, M. Mohamed Hajoui, s’est dit honoré de contribuer à la célébration des 10 ans de la FNM, en soulignant son apport au rayonnement de la culture muséale dans le Royaume, à travers l’enrichissement de la scène culturelle nationale.

Trois conventions signées 

Cette célébration coïncide avec la mise en place d’un nouveau cadre juridique régissant les activités muséales au Maroc, qui vient d’être publié au Bulletin officiel, a-t-il précisé, notant que la nouvelle loi ( NDLR loi 56.20) vient renforcer le rôle de la FNM en termes de transmission et de consécration de la connaissance culturelle et de l’image civilisationnelle du Royaume.

Lors de cette rencontre, une convention de partenariat a été signée entre la FNM et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) en vue de promouvoir le tourisme et le partage du riche patrimoine du Royaume.

D’autres conventions ont également été signés, en marge de cette célébration. Une convention avec la ministre du tourisme et de l’artisanat, Nadia Fettah, a porté sur la préservation, la restauration et la transmission de l’art du tapis.

et une convention avec le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, sur la gratuité des musées pour le corps enseignant.

Le président de la FNM, Mehdi Qotbi,  a par ailleurs annoncé que feu Abderrahman Youssoufi, de son vivant, et son épouse ont le don de leurs biens au profit de la Fondation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite