Coronavirus/France : un bus en provenance d’Italie bloqué à Lyon

Un bus en provenance de Milan a été bloqué lundi matin à la gare routière de Perrache à Lyon (centre-est) en raison d’une suspicion de coronavirus à son bord, a-t-on appris de sources concordantes

La police a été chargée d’établir un périmètre de sécurité autour du bus dont les passagers sont confinés, a indiqué une porte-parole de la Direction départementale de la Sécurité publique.

Selon le site internet d’information LyonMag, l’un des chauffeurs du bus, de nationalité italienne, pris d’une forte toux, a été évacué en ambulance pour subir des analyses.

L’Agence régionale de santé (ARS) n’a pas confirmé ces informations. “Un bus fait l’objet d’un contrôle. Nos équipes sont sur place et l’évaluation est en cours”, a seulement indiqué une porte-parole à l’AFP.

Il s’agit d’un bus de la compagnie Flixbus, parti de Milan et qui a fait étape à Turin et Grenoble avant de rejoindre Lyon, a précisé à l’AFP un porte-parole de la compagnie, qui dit suivre la situation “avec la plus grande attention”.

Quelques personnes qui avaient pris place dans le bus à Lyon en début de matinée, avant qu’il ne fasse l’objet d’un confinement, ont été autorisées à en redescendre après un rapide examen et communication de leur numéro de téléphone à la police, qui leur a remis des masques avant qu’elles ne quittent les lieux.

L’ambiance est tendue dans le bus, a rapporté à l’AFP un couple de 24 ans autorisé à partir.

Signe de l’inquiétude en France après l’annonce de plus de 200 cas de contamination en Italie, un commissariat a par ailleurs été temporairement fermé lundi matin à Paris, après le malaise d’une ressortissante chinoise dans ses locaux.

Les entrées et sorties du commissariat, situé dans le sud de la capitale, ont été bloquées quelques heures le temps de s’assurer qu’il ne s’agissait pas du nouveau coronavirus.

Dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé que la situation épidémique n’avait pas évolué en France, où une seule personnes reste hospitalisée. Un touriste chinois est mort à Paris et dix autres patients sont guéris.

L’Italie compte désormais 219 personnes contaminées et un cinquième malade est décédé lundi. Onze villes – soit plus de 50.000 personnes – ont été placées en quarantaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite