24 Heures du Mans: Peugeot à partir de 2022 en catégorie “Hypercar”

Le constructeur français Peugeot s’alignera à compter de 2022 dans le championnat du monde d’endurance WEC, et aux 24 heures du Mans ensuite, dans la nouvelle catégorie “Hypercar”, a-t-il annoncé vendredi.

Cette catégorie LMH (Le Mans Hypercar) a été créée par l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), organisateur de l’épreuve d’endurance mancelle et du championnat WEC. Elle doit succéder aux voitures LMP1 et LMP2 qui courent encore cette année.

Le principe du LMH est de rapprocher les voitures d’endurance des voitures de grand sport commercialisées, même si ces Hypercars pourront être basées sur des prototypes, afin d’attirer de nouveaux constructeurs. Les voitures utiliseront des technologies de motorisation hybrides.

“Le choix de la catégorie LMH a été dicté par plusieurs critères dont celui d’une certaine liberté aérodynamique. Cela permet ainsi d’intégrer, avec l’appui du design de Peugeot les codes esthétiques de la marque”, a souligné le constructeur français dans un communiqué.

“Comme on va se battre contre de grands constructeurs, comme Toyota mais il y en aura d’autres, qui vont venir aussi avec leurs voitures on sera en frontal avec eux”, a souligné Jean-Marc Finot, directeur de PSA Motorsport, lors d’un entretien avec l’AFP en marge de la 88e édition des 24 heures du Mans.

Il a ajouté que cela serait “un programme à deux voitures”, qui portera le nom de Peugeot.

“Le LMH en hybride c’est une chaine de traction quatre roues motrices et il y a la possibilité grâce à l’électrification de convertir des véhicules deux roues motrices en quatre roues motrices et ça c’est le message marketing de la marque”, a précisé Olivier Jansonnie, directeur du programme WEC chez PSA Motorsport.

Peugeot avait annoncé en novembre dernier son retour dans le championnat du monde d’endurance en 2022 en raison de l’introduction de cette nouvelle catégorie et des réductions des coûts de développement qu’elle implique.

L’objectif était alors d’une participation au Mans en 2023 dans le cadre de la saison 2022-2023 du WEC mais le calendrier n’a pas encore été définitivement fixé, ont indiqué les responsables du programme. “On partira seulement quand nous serons sûrs de notre coup et c’est quelque chose que l’on ne saura que début 2022”, a indiqué M. Finot.

Peugeot, qui compte trois succès au Mans en 1992, 1993 et 2009, avait quitté l’endurance en 2012 pour des raisons budgétaires.

Le départ de la 88e édition de l’épreuve sera donné samedi à 12h30 GMT par Carlos Tavares, le PDG du groupe PSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite