Seuls 60.000 vaccinés et résidents en Arabie saoudite accompliront le Hajj, mécontentement en vue

L’Arabie saoudite va autoriser uniquement 60.000 de ses résidents vaccinés contre le coronavirus à effectuer le hajj, grand pèlerinage musulman à La Mecque qui doit avoir lieu à partir du 17 juillet prochain, excluant plus de 2 millions de candidats des quatre coins du monde.

Lors du dernier hajj, un des cinq piliers de l’islam, seuls une dizaine de milliers de fidèles résidant en Arabie saoudite avaient pu effectuer ce rite, contre 2,5 millions en 2019, en raison de la pandémie de Covid-19.

“Ceux qui voudront effectuer le hajj devront avoir entre 18 et 65 ans, ne pas souffrir d’une maladie chronique et avoir été vacciné”, a précisé samedi le ministère du Hajj dans un communiqué relayé par l’agence officielle SPA.

En avril, le royaume avait déjà annoncé que seules les personnes vaccinées seraient autorisées à effectuer la Omra, le petit pèlerinage musulman réalisable tout au long de l’année, à partir du début du mois de jeûne musulman du ramadan, suscitant des mécontentements.

Le petit pèlerinage, suspendu en mars 2020 en raison du Covid, avait repris timidement début octobre avec des mesures de précaution drastiques dans ce pays du Golfe le plus touché par l’épidémie.

Dans un premier temps, seuls 6.000 Saoudiens et résidents étrangers en Arabie saoudite avaient été autorisés chaque jour à effectuer la Omra, avant que ce nombre ne passe à 20.000.

Quelque 60.000 personnes sont autorisées à effectuer les prières quotidiennes dans la Grande Mosquée de la Mecque, première ville sainte de l’islam.

Il n’est pas possible pour les pèlerins de toucher la Kaaba, construction cubique au centre la Grande mosquée, vers laquelle se tournent les musulmans du monde entier pour prier.

En 2020, la réduction drastique du nombre de pèlerins et les restrictions sanitaires avaient permis aux autorités de proclamer qu’il n’y avait eu aucune contamination lors du grand pèlerinage, qui n’a rien rapporté au royaume alors qu’il génère habituellement des milliards de dollars par an.

Le hajj est l’un des cinq piliers de l’islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie, s’il en a les moyens.

L’Arabie saoudite a officiellement recensé plus de 463.000 cas de coronavirus sur son sol, dont plus de 7.500 décès. Les autorités du royaume de 34 millions d’habitants ont annoncé avoir administré plus de 15 millions de doses de vaccin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite