Retrait américain: Erdogan veut “nettoyer” le nord de la Syrie des jihadistes et miliciens kurdes

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis jeudi d’éliminer les jihadistes et les milices kurdes du nord de la Syrie dans la foulée de l’annonce du retrait des troupes américaines de ce pays.

Saluant "avec une certaine prudence" l’annonce du retrait américain faite mercredi par son homologue américain Donald Trump, M. Erdogan a assuré lors d’un discours à Istanbul que son pays tâcherait "d’éliminer les YPG (miliciens kurdes) et les résidus de Daech", le groupe Etat islamique, dans le nord de la Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite