Qualification à l’Euro-Laurent Blanc: “Tout est difficile car nous n’avons pas assez de temps devant nous”

Laurent Blanc, le sélectionneur national du football, a donné mardi après-midi des nouvelles rassurantes au sujet de l’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema, touché à la cheville lors de l’entraînement de la veille.

Qualification à l
"Karim ressent une petite gêne à la cheville qui est la conséquence d’un coup reçu lors du dernier match, mais tout doit rentrer dans l’ordre dès aujourd’hui et je n’ai pas d’inquiétude", a confié Blanc lors d’un point presse au Centre technique national du football à Clairefontaine (Yvelines).

A trois jours de l’entrée en lice de la France dans les éliminatoires de l’Euro, vendredi soir au Stade de France face au Bélarus, le nouvel entraîneur des Tricolores a affirmé n’avoir aucun autre souci quant à l’état physique de ses joueurs, mais a reconnu courir contre la montre alors que son équipe est en pleine reconstruction.

"Tout est difficile car nous n’avons pas assez de temps devant nous", a poursuivi Blanc dont la sélection devra enchaîner rapidement avec un deuxième match de qualification dès le 7 septembre en Bosnie. "Nous n’avons d’ici vendredi qu’un seul entraînement à huis clos pour mettre en place quelque chose".

Sans Franck Ribéry, Yoann Gourcuff et Samir Nasri, ses meneurs de jeu potentiels, Blanc doit imaginer une nouvelle forme d’animation offensive. "Ces absences sont dommageables. On ne peut pas remplacer un meneur de jeu par quelqu’un qui ne l’est pas. Il faudra peut-être se positionner autrement", a lâché Blanc.

Les Bleus, qui devaient s’entraîner ce mardi après-midi à huis clos, se verront proposer mercredi une séance "plus ludique et technique", selon Blanc, et à laquelle assistera Zinedine Zidane. "Ce sera un plaisir de l’avoir auprès de nous et je pense qu’il sera partagé. Zinedine pourra intervenir et même diriger l’entraînement s’il le veut. Il sera dans l’encadrement et recevra un équipement", a précisé le sélectionneur.

De retour en sélection après avoir été, comme tous les mutins de Knysna, laissé à la maison pour la rencontre amicale en Norvège (1-2), Hugo Lloris brûle du désir de faire oublier la Coupe du monde et estime que cela passera par la régularité des performances.

"L’échec du Mondial ne sera vraiment évacué que si nous démarrons bien la compétition. On prend un nouveau départ avec de nouveaux objectifs. C’est le terrain qui conditionnera tout, mais les joueurs ont envie de faire les efforts nécessaires pour gagner et enchaîner les résultats", a avancé le portier lyonnais.

La France n’a plus gagné depuis sa victoire sur le Costa Rica lors du premier match de préparation du Mondial fin mai et doit impérativement renouer avec le succès. C’est le leitmotiv du revenant Louis Saha tout content de son retour en sélection après une parenthèse de près de quatre ans.

"La France a besoin de gagner. Je veux tout faire dans la mesure de mes possibilités pour marquer et aider la France à gagner", a estimé l’attaquant du club anglais d’Everton. A 32 ans, Saha, qui se décrit comme "un jeune vieux", espère amener non seulement son expérience mais aussi "un peu de fougue et d’envie".

Atlasinfo avec AP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite