Marek Halter : “Le Maroc peut jouer un rôle de taille dans la paix mondiale”

Le Maroc peut jouer un rôle de taille dans l’édification de la paix mondiale et la lutte contre toutes les formes d’extrémisme et de terrorisme, eu égard à son ouverture sur toutes les civilisations, a souligné, mardi à Casablanca, l’écrivain français Marek Halter.

S’exprimant à l’ouverture de la 1-ère édition du Festival culturel de Casablanca, l’écrivain d’origine polonaise a indiqué qu’"il est primordial de restaurer les valeurs et les principes de tolérance, de dialogue et d’ouverture auxquels les trois religions monothéistes nous convient", relevant que c’est le seul et l’unique moyen qui mettra un terme aux guerres féroces engagées au nom de la religion.

Saluant les initiatives "importantes" lancées par le Royaume pour favoriser le dialogue entre les trois religions monothéistes, l’auteur de "La Reine de Saba" a fait noter que le Maroc dispose des potentialités civilisationnelles et culturelles nécessaires pour jeter les ponts de cohabitation entre toutes ces religions.

La religion est synonyme de paix, de cohabitation et de tolérance et non de violence, a-t-il insisté, faisant observer que le Prophète Mohammed a, après l’émigration à Médine, été Le Premier à rédiger une constitution, appelée "Sahifah", prônant la tolérance envers toutes les confessions monothéistes.

Le 1-er Festival de Casablanca, initié sous le thème "Cohabitation entre les cultures et les religions au Maroc", se veut, selon les organisateurs, un espace de rencontre et d’échange entre les différentes communautés qui se sont partagé le même espace, les mêmes traditions et les mêmes cultures.

Organisé jusqu’au 23 février par la Commune de la ville de Casablanca, en partenariat avec l’association des anciens élèves casablancais et l’association socioculturelle de la Chaouia, cet évènement, notent ses initiateurs, est "une expression de cohabitation et de dialogue entre les cultures et les religions au Maroc".

Au menu de cette manifestation culturelle, figurent une exposition d’art traditionnel maroco-hébraïque, la projection d’un film documentaire, la présentation des livres "Juifs du Maroc, des racines ou des ailes ?" du chercheur Devico Raphael et "Histoire du mouvement national à Casablanca" de l’ancien résistant Mohammed Eddahar, des tables rondes, un défilé de haute couture (caftan marocain), ainsi qu’une soirée animée par "The bell’s band".

Atlasinfo (avec Map)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite