Le Maroc réussit sa campagne de vaccination et suscite l’admiration en France

Le Maroc réussit sa campagne de vaccination contre le Covid-19 et suscite l’admiration, écrit jeudi le journal Ouest-France qui fait le parallèle entre le déroulement accéléré de la campagne de vaccination dans le Royaume et “la lenteur” qui caractérise celle menée dans l’hexagone.

Si la campagne de vaccination française s’est nettement accélérée ces dernières semaines, avec 1,2 million de doses injectées rien que durant la première semaine de mars, cela ne lui a pas encore permis de rattraper son retard sur d’autres nations, affirme le journal qui estime que la France devrait s’inspirer de pays comme le Maroc.

Le 8 mars, la France avait administré 8,8 doses pour 100 habitants, sachant que la plupart des vaccins nécessitent deux doses par personne. Un chiffre au-dessus de la moyenne mondiale (4,1) mais inférieur à ceux des voisins italiens (9,56), allemands (9,74) et espagnols (10,37). L’écart est encore plus important quand on compare avec l’avancement de pays développés hors de l’Union européenne comme les États-Unis (28,01) et le Royaume-Uni (35,02), note le média français qui tente de comprendre dans une analyse sous le titre « Vaccination contre le Covid-19 : pourquoi la France a pris du retard », les raisons de ce retard qui fait débat dans le pays.

Entre livraisons retardées et cafouillages logistiques, la France n’a pas su gérer sa campagne de vaccination anti-covid, estime le journal sur son site électronique, ajoutant qu’à l’instar de nombreux autres pays riches elle a « un peu oublié la manière de mener des campagnes de vaccinations».

Peut-être que la France devrait s’inspirer de pays qui ont l’habitude d’en organiser comme le Maroc, analyse Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève, cité par le journal.

“Malgré un départ laborieux à cause du manque de doses, le Maroc a nettement accéléré au mois de février grâce à une organisation bien huilée. Au 9 mars, il avait injecté 12,83 doses pour 100 habitants, soit quatre points de plus que la France. Le Maroc a notamment pu s’appuyer sur son expérience puisqu’il avait conduit en 2013 une vaste campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole”, a-t-il souligné.

“Mais tout n’est pas perdu pour la France dans sa course contre la montre face au virus”, affirme Ouest-France. “Puisqu’elle s’appuie dorénavant sur la mobilisation des médecins généralistes et des pharmaciens, affirme Ouest France, soulignant qu’ « entre le 5 et le 7 mars, pas moins de 550.000 doses ont pu être injectées et l’objectif du gouvernement reste d’avoir vacciné 10 millions de personnes d’ici la mi-mars, 20 millions d’ici la mi-avril et 30 millions à l’été » , soit les deux tiers de la population majeure.

Samedi, le premier ministre français Jean Castex a promis que le gouvernement allait “mettre le paquet” sur la vaccination contre le Covid-19 afin d’éviter de reconfiner le pays.

La campagne de vaccination devrait connaître un important coup d’accélérateur à partir de la mi-mars avec la possibilité de se faire vacciner dans les pharmacies.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite