Le CFCM appelle à inscrire pleinement l’islam dans le paysage cultuel à travers des instances représentatives

Le bureau du CFCM s’est réuni mardi 11 janvier 2022 sur le devenir des instances représentatives du culte musulman en lien avec l’initiative du Forum de l’Islam de France (FORIF) mise en place par les pouvoirs publics.

A cette occasion, le bureau du CFCM appelle “à capitaliser sur l’expérience du Conseil Français du Culte Musulman avec ses réussites et ses échecs”.

Le CFCM “considère, qu’à l’instar des autres cultes, le culte musulman doit disposer d’instances représentatives à même de l’inscrire pleinement dans le paysage cultuel de notre pays”, souligne le communiqué du CFCM.

Le bureau du CFCM a par ailleurs décidé “à l’unanimité de continuer sa mission sous la direction de la présidence collégiale telle que définie dans les statuts du CFCM, et ce pour une période provisoire jusqu’à la prochaine Assemblée Générale Extraordinaire qui doit intervenir prochainement” avec la participation de toutes les fédérations composants cette instance.

Il appelle également “à faire évoluer la représentation du culte musulman en France pour lui donner un nouvel élan en s’appuyant sur les acteurs du terrain au niveau des départements, qu’ils soient affiliés ou non à une fédération composant le CFCM, doit être au cœur de ces propositions”.

Tenant compte des impératifs d’un dialogue serein du culte musulman avec les pouvoirs publics, “le bureau du CFCM forme le vœu que les préfets et les participants au FORIF puissent engager très rapidement avec les responsables des lieux de culte de leur départements une large concertation en vue de poser les fondements d’une nouvelle forme de représentation du culte musulman”, conclut le communiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite