La Proclamation de Marrakech, “meilleur moyen” de faire face au changement climatique (ONU)

La Proclamation de Marrakech pour l’Action en faveur du climat et du Développement Durable, ayant sanctionné les travaux de la COP22, constitue le “meilleur moyen” d’aller de l’avant dans la lutte contre le changement climatique, a souligné, vendredi à new York, un porte-parole de l’Onu.

La Proclamation de Marrakech est “le meilleur moyen à notre disposition pour aller de l’avant dans la lutte contre les problèmes enclenchés par le changement climatique”, a indiqué Farhan Haq lors d’un point de presse.

Le texte, a-t-il poursuivi, “affirme et consolide l’esprit de coopération globale que nous avons vue à Paris”.

Le responsable onusien a salué le “leadership courageux” dont les dirigeants du monde ont fait montre à Marrakech, en s’engageant à rendre les économies de leurs pays “plus vertes” et à poursuivre leur objectif d’une “neutralité carbone”.

“C’est un pas en avant très ambitieux qui va au-delà de l’Accord de Paris”, s’est réjoui M. Haq, ajoutant que le Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon “souhaite que d’autres pays se joindront à cette quête ambitieuse”.

La proclamation a souligné que la Conférence de Marrakech marque un “point d’inflexion important” dans l’engagement des pays à “rassembler la communauté internationale dans son ensemble afin de relever un des plus grands défis de notre temps”.

Elle a notamment appelé à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020, en prenant en compte les besoins spécifiques et les circonstances particulières des pays en développement, des pays les moins avancés ainsi que ceux particulièrement vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite