La police tire des lacrymogènes sur les manifestants à Tunis

La police tunisienne a tiré mercredi des gaz lacrymogènes sur les quelques milliers de manifestants réunis à Tunis face au ministère de l’Intérieur, avenue Bourguiba, pour dénoncer le meurtre d’un opposant, a constaté un journaliste de l’AFP. La police a répliqué après avoir essuyé des jets de bouteilles. Des nuages de gaz se sont répandus sur toute l’avenue, à la faveur d’un vent fort. Les policiers ont aussi pourchassé les manifestants pour les disperser à coups de matraque.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite