France: 874 véhicules incendiés et 441 interpellations durant la nuit du 31 décembre

Quelque 874 véhicules ont été incendiés et 441 personnes ont été interpellées en France, lors des violences survenues durant la nuit du 31 décembre, a indiqué samedi le ministère de l’Intérieur.

Le nombre de véhicules brûlés est en diminution par rapport aux précédentes années, tout comme les prises à partie de forces de l’ordre, indique le ministère dans un communiqué.

Selon le département de Gérald Darmanin, 648 départs de feu ont provoqué 874 véhicules incendiés, contre 924 départs de feu et 1.316 véhicules incendiés en 2019 (l’année 2020 n’étant pas comparable du fait du couvre-feu qui était imposé à la population).

Ces actes ont conduit les policiers et gendarmes à réaliser 441 interpellations (376 en 2019) et à placer en garde à vue 381 individus (314 en 2019).

Le ministre s’est réjoui de cette “baisse des violences grâce au dispositif des forces de l’ordre” par rapport à l’année 2019 et a remercié l’ensemble du personnel mobilisé.

Le communiqué fait état de blessés parmi les personnels mobilisés à cette occasion, mais sans en préciser le nombre.

Un total de 95.000 policiers et gendarmes ainsi que 32.000 pompiers et acteurs de la sécurité civile ont été mobilisés en France vendredi soir pour veiller à la sécurité la nuit du Nouvel An.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite