Coronavirus : le Salon du Tourisme de Paris (12-15 mars) est annulé

Le Salon mondial du Tourisme de Paris, qui devait se tenir du 12 au 15 mars et accueillir un peu plus de 100.000 visiteurs, est annulé en raison de l’épidémie de coronavirus, ont annoncé les organisateurs lundi.

Le gouvernement avait annoncé samedi que tous les “rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné” seraient “annulés”, ainsi que ceux se tenant “en milieu ouvert quand ils conduisent à des mélanges avec des populations issues de zones où le virus circule possiblement”.

“La 45e édition du Salon du Tourisme et la 36e édition du Salon Destinations Nature, prévues du 12 au 15 mars, sont annulées, et ce, afin de respecter les consignes des pouvoirs publics et après concertation de nos clients et partenaires”, selon le communiqué de l’organisateur Comexposium.

Il indique avoir “échangé avec les autorités compétentes au sujet de chacun de ses salons et ne prend pas à la légère l’annulation d’un événement”.

“Ce n’est donc pas de gaité de cœur que nous prenons cette décision, conscients des conséquences économiques pour nos exposants professionnels du tourisme, en cette période déjà compliquée pour le secteur. Cependant, nous nous devons de respecter les recommandations et précautions des autorités au nom de la santé et de la sécurité du public”, est-il précisé.

Vendredi dernier, le salon international du tourisme (ITB) de Berlin – qui précède celui de Paris et devait se tenir du 4 au 8 mars – avait été annulé en raison de l’épidémie de Covid-19.

Lors de sa 44e édition en 2019, le Salon mondial du Tourisme – qui est le principal rendez-vous grand public pour le tourisme en France – avait réuni 101.000 visiteurs Porte de Versailles.

Les exposants, français et étrangers – tour-opérateurs, compagnies de croisières, offices de tourisme, régions et villes – avaient représenté quelque 650 destinations.

A ce jour, trois personnes sont décédées du nouveau coronavirus en France, où 130 cas de contamination ont été recensés depuis fin janvier, ce qui fait de l’Hexagone l’un des principaux foyers de l’épidémie de Covid-19 en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite