Coronavirus : Imams et aumôniers à l’écoute des musulmans de France sur la plateforme du CFCM  01 45 23 81 39 

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a mis en place une plateforme téléphonique d’assistance psychologique et spirituelle et pour faciliter la liaison entre les aumôniers musulmans hospitaliers et imams, les patients et leurs familles.

La plateforme d’assistance du CFCM est joignable 7j/7 et 24h/24 aux numéros suivants : Tel : 01 45 23 81 39 (Ligne directe) et également sur le numéro vert national : 0800 130 000, précise le président du CFCM, M. Mohammed Moussaoui.

“Plusieurs équipes d’imams et d’aumôniers sont à l’écoute des victimes du Covid-19 et des familles des défunts pour les accompagner et les aider à faire face aux épreuves douloureuses qu’ils subissent”, indique M. Moussaoui.

 Suspension de la toilette mortuaire

 Dans le cadre de ses prérogatives, le CFCM s’est penché à nouveau sur la meilleure prise en charge possible du corps d’un défunt musulman décédé suite à une infection par le (Covid19) en tenant compte de l’Avis du HCSP en date du 24 mars 2020.

Selon le CFCM, il va sans dire que dans le contexte actuel de manque de moyens de protection, y compris pour le personnel de santé, des charges de travail qui pèsent sur le personnel de santé et la complexité du protocole de mise et de retrait des tenues de protection, il n’est pas responsable de faire prendre un risque certain au personnel funéraire et aux proches du défunt en voulant réaliser la toilette mortuaire.

Au vu de ces risques, nous conseillons de ne pas pratiquer la toilette mortuaire“, indique-t-il, ajoutant qu’il est utile de rappeler que les décédés en période de pandémie sont élevés au rang des martyrs.

“Même s’ils n’ont pas le statut de martyrs de guerre pour qui aucune toilette mortuaire n’est pratiquée, ils sont victime d’une guerre contre l’épidémie qui exige des pratiques exceptionnelles. La suspension de la toilette mortuaire fait partie de ces pratiques exceptionnelles prévues dans la tradition musulmane“, tient encore à préciser le CFCM.

S’agissant des corps des personnes décédées et non reconnues comme infectées du coronavirus (Covid19), il convient de préciser que le HCSP a indiqué que “L’existence de formes asymptomatiques ou pauci-symptomatiques est avérée et un certain nombre de patients décédés, atteints du (Covid 19) ne seront probablement pas identifiés.

“De plus, la recherche de SARS-CoV-2 n’est pas indiquée chez les personnes décédées” , ajoute-t-on de même source.

La possibilité de voir le visage du défunt, tout en respectant les mesures barrières, est une disposition que préconise le rapport du HCSP et qui pourrait être autorisée par les hôpitaux aux proches du défunt“, précise le CFCM, indiquant que les musulmans de France doivent rester fidèles aux principes de la religion musulmane, notamment celui de la préservation de la vie : “Celui qui sauve une vie humaine c’est comme s’il a sauvé toute l’humanité” (Coran 5 :32).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite