Amiante : “normal” que Martine Aubry soit entendue (victimes)

"Il est normal que Martine Aubry soit entendue" dans le cadre du dossier des dégâts de l’amiante, a déclaré Michel Parigot, le président de l’Association Nationale de Défense des Victimes de l’Amiante sur Europe1 lundi soir.

"Elle n’est pas entendue en tant que responsable politique mais comme directeur d’une administration qui était concernée par le problème de l’amiante dans les années 80", a-t-il relevé. De 1984 à 1987, Martine Aubry était responsable à la Direction des relations du travail (DRT) au ministère du Travail. Le directeur général de la Santé entre 1986 et 1997, Jean-François Girard, a, lui, été mis en examen dans ce dossier.

Michel Parigot a insisté sur le fait que les pouvoirs publics n’étaient pas les seuls responsables : "on peut leur reprocher une inertie mais cela ne doit pas cacher la responsabilité énorme des industriels".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite