Algérie : l’opposante Amira Bouraoui libérée

La militante algérienne Amira Bouraoui a bénéficié jeudi d’une mesure de remise en liberté provisoire lors d’un procès en appel.

La militante algérienne Amira Bouraoui a bénéficié jeudi d’une mesure de remise en liberté provisoire lors d’un procès en appel, quelques heures après son compatriote Karim Tabbou, autre figure de la contestation, a-t-on appris de sources concordantes.

“Liberté provisoire pour Amira Bouraoui avec report de son procès en appel à l’audience du 24 septembre 2020”, a indiqué l’avocate Fetta Sadat sur Facebook. Elle doit quitter la prison de Koléa, près d’Alger, jeudi après-midi, a précisé l’association Comité national pour la libération des détenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite