Algérie : arrestation d’un journaliste, le siège d’un média perquisitionné

Le journaliste algérien et directeur et fondateur des sites électroniques Radio M et Maghreb Émergent, Ihsane El Kadi, a été interpellé, vendredi soir à Zemmouri (est d’alger), par les services sécuritaires algériens, rapportent des médias locaux.

“Six agents en civil se sont présentés à la résidence secondaire du journaliste à Zemmouri (Boumerdès) et lui ont demandé de les suivre”, a indiqué Radio M, citant la famille d’Ihsane El Kadi.

Le siège d’Interface Médias, société éditrice des deux titres, sis à Alger-centre, a été perquisitionné ce samedi après-midi par les services de sécurité, fait remarquer la même source, faisant état de la saisie d’équipements informatiques et de tournage.

Ihsane El Kadi a été condamné en première instance en juin dernier à six mois de prison, après une plainte de l’ex-ministre algérien de la Communication, Ammar Belhimer, à cause d’un article publié sur Radio M. Le 18 décembre, lors de son procès en appel à la Cour d’Alger, le parquet a requis l’aggravation de la peine.

Dans un communiqué, le Conseil d’administration de Radio M a dénoncé le “harcèlement injustifié que subit depuis trois ans notre plateforme médiatique qui n’a pas de fondement autre que celui d’empêcher l’exercice libre du métier d’informer”.

De son côté, Riposte Internationale a condamné fermement l’acharnement judiciaire dont fait l’objet le journaliste El Kadi Ihsane, exigeant la cessation de ces harcèlements à l’encontre des citoyens soucieux de l’avenir de leur pays”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite