Alger rappelle son ambassadeur à Paris après la diffusion de documentaires sur le “Hirak”

L’Algérie a décidé mercredi de rappeler “immédiatement” pour consultations son ambassadeur en France.

L’Algérie a décidé mercredi de rappeler “immédiatement” pour consultations son ambassadeur en France à la suite de la diffusion la veille de documentaires télévisés sur le mouvement de contestation antirégime, a annoncé son ministère des Affaires étrangères.

“Le caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises, dont les derniers en date sur France 5 et la Chaîne Parlementaire, le 26 mai 2020, en apparence spontanés et sous le prétexte de la liberté d’expression, sont en fait des attaques contre le peuple algérien et ses institutions, dont l’Armée nationale populaire (ANP)”, affirme le ministère dans un communiqué.

“Cet activisme où l’inimitié le dispute à la rancœur, dévoile les intentions malveillantes et durables de certains milieux qui ne souhaitent pas l’avènement de relations apaisées entre l’Algérie et la France, après 58 ans d’indépendance, et ce dans le respect mutuel et l’équilibre des intérêts qui ne sauraient faire l’objet de concession ou de marchandage”, ajoute le communiqué.

“Pour ces raisons, l’Algérie a décidé de rappeler immédiatement en consultations son ambassadeur en France”, conclut le communiqué du MAE

“Algérie, mon amour”, le documentaire, diffusé mardi 26 mai sur “France 5” et consacré au Hirak, a suscité un vif débat sur les réseaux sociaux. Le film revient sur ce mouvement de contestation inédit qui dure depuis un an à travers le regard de cinq jeunes algériens assoiffés de démocratie et de liberté.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite