Affaire du mineur violé dans un commissariat à Alger : les avocats dénoncent une “amplification du dossier”

Le collectif d’avocats de cinq activistes du Hirak détenus dans l’affaire du mineur Saïd Chetouane, qui a avait déclaré avoir été violé dans un commissariat de police à Alger, a dénoncé une “amplification” du dossier par le procureur général.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite