William Hague pour une Europe plus “dure” envers les migrants nord-africains

Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a appelé dimanche l’Europe à se montrer plus "dure" envers les migrants nord-africains, notamment après les flux migratoires qui ont suivi les révoltes en Tunisie, en Egypte et en Libye.

L’Europe " ne peut pas accepter " des centaines de milliers, voire des millions de migrants venant de l’Afrique du nord, a dit le ministre du Foreign Office dans une interview à la chaîne d’informations Sky.

M. Hague a plaidé pour des efforts "courageux et ambitieux" visant la promotion du développement économique en Afrique du nord, " afin que les gens puissent gagner leurs vies là où ils se trouvent ".

Il a rappelé que la communauté internationale, en particulier l’Europe et les Etats-Unis, ainsi que des institutions internationales telles que la Banque mondiale, s’est inscrite, depuis l’éclatement des révoltes en Tunisie et en Egypte, dans un effort visant à renforcer la reprise économique dans ces pays.

Il s’agit là, a-t-il poursuivi, d’une des méthodes de freiner le flux migratoire, ajoutant que " cela signifie aussi que nous avons besoins d’un système de contrô le efficace, et que nous devons se montrer dures à ce sujet ".

" On ne peut pas accepter le flux de centaines de milliers, voire de millions de gens vers les côtes sud de l’Europe, et qui se dispersent après dans le reste du continent", a-t-il martelé.

Il est donc nécessaire de faire preuve d’imagination pour assurer "le bien-être économique des pays nord-africains afin que les gens puissent gagner leurs vies là où ils se trouvent", a estimé le ministre.

Par ailleurs, craignant l’arrivée de nombres considérables de migrants nord-africains, le Danemark, l’un des pays de l’espace Schengen, a annoncé sa décision de réactiver très prochainement les mesures de contrô le de ses frontières avec l’Allemagne et la Suède.

La gestion des flux migratoires a également provoqué des frissons entre Paris et Rome, après la décision de l’Italie de délivrer des permis de travail temporaires à plusieurs migrants francophones, leur permettant d’accéder légalement au territoire français.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite