USA-Primaires républicaines: Mitt Romney en passe de remporter la Floride mardi

L’ancien gouverneur du Massachussetts, Mitt Romney, a pris une longueur d’avance sur ses rivaux en Floride, théâtre mardi prochain de la quatrième primaire républicaine, où il bénéficie actuellement de 38 % des intentions de votes, selon un sondage de l’université Quinnipiac publié vendredi.

Romney devance ainsi de 9 points son rival direct et vainqueur de l’étape précédente en Caroline du Sud, Newt Gingrich, qui ne bénéficie que de 29 % des intentions de vote en Floride, Etat stratégiquement important dans le processus de sélection du candidat républicain devant affronter Barack Obama lors de la présidentielle de novembre.

Gingrich avait pourtant réussi en début de semaine à creuser l’écart qui le sépare de Romney en Floride, en récoltant quelque 34 % des intentions de vote, mais la machine électorale du multimillionnaire Romney semble bien huilée et en passe de lui rapporter cet Etat décisif, où il bénéficie du soutien de plusieurs leaders hispaniques, électorat-clé du "Sunshine State".

Les deux autres candidats encore en lice, à savoir l’élu du Texas, Ron Paul, et l’ancien Sénateur de la Pennsylvanie, Rick Santorum, ne bénéficient respectivement que de 14 et 12 % des intentions de vote.

Cette étape représente, en effet, la première "grande" primaire, la Floride étant l’un des Etats les plus peuplés du pays (19 millions d’habitants) où le vainqueur raflera l’ensemble des 50 délégués en jeu.

L’importance de la Floride est d’autant plus évidente que l’establishment du Parti républicain est conscient que tout candidat incapable d’y gagner lors du processus des primaires, sera sans doute aussi incapable de la remporter dans la course à la Maison Blanche en novembre.

Car lors de l’élection générale, la Floride est considérée comme un "Swing State" (Etat indécis), où la victoire n’est assurée à aucun des deux camps, démocrate et républicain.

Elle peut, de ce fait, se révéler décisive pour déterminer l’issue du scrutin, comme ce fut le cas lors de la présidentielle de 2000 entre le démocrate Al Gore et le républicain George W. Bush, ce dernier ayant fini par remporter cette élection grâce aux résultats contestés de la Floride et après un long débat juridique tranché en fin de compte par la Cour suprême US.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite