Un prédicateur égyptien résidant en Turquie irrite la Tunisie

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a convoqué, mercredi, l’ambassadeur turc en Tunisie, Omer Faruk Dogan pour lui faire part de “sa vive condamnation des déclarations graves” d’un prédicateur égyptien résidant en Turquie contre le président Béji Caid Essebsi.

Selon un communiqué du ministère, cette convocation intervient également pour faire part au diplomate de "l’étonnement de voir cette personne (Wajdi Ghanim) profiter de sa résidence en Turquie pour attaquer l’Etat tunisien et ses symboles".

Le ministère a souligné que "le gouvernement tunisien s’attend à ce que les autorités turques réagissent rapidement à ces déclarations ignobles". Il a dans ce sens appelé les autorités turques à prendre les mesures qui s’imposent contre ce prédicateur égyptien.

Dans une vidéo publiée récemment, le prédicateur égyptien a qualifié de "criminel, mécréant, apostat et laïc" le président tunisien qui avait appelé, le 13 août dernier, à un débat sur l’annulation d’une circulaire interdisant le mariage des tunisiennes aux un non-musulmans et sur la parité dans l’héritage.

Ce n’est pas la première fois que Wajdi Ghanim s’attaque à la Tunisie. En 2014, il avait déjà attaqué les laïcs tunisiens et dénoncé l’organisation d’élections en Tunisie les jugeant contre la chariaa.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite