UE : Nouvelle aide de 200 millions d’euros pour la Palestine

L’Union européenne a annoncé l’octroi d’une aide de 200 millions d’euros à l’Autorité palestinienne et à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Destiné à fournir des services de base essentiels à la population palestinienne dans les domaines de l’éducation, de la santé et des services sociaux, ce soutien constitue, selon la Commission européenne, la première tranche de l’aide octroyée au peuple palestinien au titre de 2014.

Elle comprend une contribution de 130 millions d’euros à l’Autorité palestinienne, par le biais de l’instrument PEGASE (mécanisme palestino-européen de gestion de l’aide socio-économique) et 70 millions d’euros au Fonds général de l’UNRWA.

‘A travers ces contributions, l’UE veut apporter son soutien aux institutions palestiniennes-clés et fournir un filet de sécurité sociale pour les réfugiés”, a souligné à cette occasion Stefan Fule, commissaire européen à l’élargissement et à la politique de voisinage.

Pour le responsable européen, le mécanisme PEGASE permet dans ce sens aux Etats membres et aux bailleurs de fonds d’apporter leur soutien à l’Autorité palestinienne par le biais d’un un système rapide et transparent.

PEGASE est le mécanisme par lequel l’UE aide l’Autorité palestinienne à ‘construire les institutions du futur Etat palestinien indépendant”. Par le paiement des salaires des fonctionnaires et les retraités, il veille à ce que les services publics essentiels continuent à fonctionner. Il offre aussi des allocations sociales aux ménages palestiniens vivant dans l’extrême pauvreté.

Avec des aides de plus de 300 millions d’euros par an, l’UE est l’un des premiers donateurs et partenaires de l’Autorité palestinienne et de l’UNRWA.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite