Tunisie: abandon du mandat d’amener contre Souha Arafat

Tunisie: abandon du mandat d
Le juge d’instruction tunisien en charge de l’affaire de l’école internationale de Carthage a décidé jeudi de renoncer au mandat d’amener international contre Mme Souha Arafat, selon l”agence "TAP".

La justice tunisienne avait émis, en octobre dernier un mandat d’amener contre Souha Arafat dans le cadre de l’affaire de l’école internationale de Carthage créée, en 2007, dans la banlieue nord de Tunis par Leila Ben Ali, épouse du président déchu et la veuve du leader palestinien Yasser Arafat. Cette école avait été construite de manière illégale afin de servir des intérêts particuliers.

Le dictateur déchu Ben Ali avait décidé le 14 août 2007 de déchoir Mme Souha Arafat de sa nationalité tunisienne qu’elle avait obtenu en septembre 2006. Elle a quitté la Tunisie en direction de l’île de Malte, lieu de sa résidence actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite