Première visite en Israël d’un chef de gouvernement indien

Narendra Modi a entamé mardi une visite “historique” de trois jours en Israël, la première d’un chef de gouvernement indien, qui traduit les relations étroites entre les deux pays liés par plusieurs contrats militaires.

Il a eu droit au tapis rouge à sa descente d’avion où il a été accueilli par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres responsables israéliens.

Les deux dirigeants se sont donné une chaleureuse accolade et se sont engagés lors de brèves allocutions à oeuvrer ensemble en matière de sécurité, d’agriculture et d’énergie.

Le Premier ministre indien a qualifié sa visite d’"inédite", tandis que Benjamin Netanyahu a estimé qu’elle était "historique".

"Nous attendions depuis 70 ans, il s’agit vraiment d’une visite historique", s’est félicité M. Netanyahu.

Les deux hommes devaient prendre part à un dîner en soirée avant de poursuivre leurs discussions mercredi.

A Jérusalem, le Premier ministre indien s’est rendu à Yad Vashem, le mémorial des victimes de l’Holocauste.

La visite du dirigeant indien intervient alors qu’Israël est à la recherche d’alliés au sein des institutions de l’ONU et de nouveaux partenaires commerciaux.

Et l’Inde est engagée dans un programme d’investissements doté de plusieurs milliards de dollars de crédits pour moderniser ses équipements militaires face au Pakistan et à la Chine, ses principaux rivaux régionaux.

afp

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite