Mise en examen de Sarkozy: “Les faits sont graves”, selon Valls

Les "faits" ayant entraîné la mise en examen de l’ancien président Nicolas Sarkozy pour corruption active sont "graves", a déclaré mercredi le Premier ministre Manuel Valls, tout en promettant de veiller à l’indépendance de la justice et à la présomption d’innocence "qui vaut pour tout le monde".

"Cette situation est grave, les faits sont graves (…) Et puis cela concerne des magistrats, de hauts magistrats, un avocat, un ancien président de la République", a déclaré le Premier ministre sur BFM TV/RMC.

Interrogé sure le statut de Nicolas Sarkozy, Manuel Valls a répondu qu’il est "un justiciable comme les autres", "Le plus important, c’est que la justice puisse travailler en toute indépendance et sereinement et qu’on respecte la présomption d’innocence", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite