Mexique: Los Cabos sous haute surveillance à la veille d’un sommet décisif du G20

Le gouvernement mexicain a placé sous des mesures de sécurité très strictes, depuis quelques jours, la luxueuse station balnéaire de Los Cabos (nord-ouest), qui s’apprête a accueillir à partir de lundi le 7ème sommet du G20.

Les autorités mexicaines ont déployé plus de 2.500 soldats dans les points névralgiques de la localité touristique et actionné une centaine de caméras en plus d’avions sans pilotes et des hélicoptères qui survolent continuellement Los Cabos.

Des bateaux de la Marine mexicaine sont également déployés au large de cette localité de quelque 50.000 habitants, située dans la pointe sud de la péninsule de Basse-Californie et qui vit presque exclusivement du tourisme.

Selon des experts, le choix s’était porté sur cette localité pour abriter le sommet en raison de son caractère de forteresse "blindée” contre les menaces de sécurité et les éventuels manifestants altermondialistes.

Le Mexique a confirmé la présence au sommet de 26 chefs d’Etat ou de gouvernement des économies les plus puissantes de la planète, dont le président américain Barack Obama, le président russe Vladimir Putin et la chancelière allemande Angela Merkel, en plus des secrétaires généraux et des directeurs des principales organisations internationales.

Le Mexique, premier pays d’Amérique Latine à abriter un sommet du G20, estime que plus de 12.000 personnes pourraient faire le déplacement pour ce conclave.

Durant la réunion, la crise financière en Europe et l’issue des élections en Grèce seront les principaux points sur la table des discussions.

Le Mexique table sur des accords entres les grands acteurs économiques globaux pour sortir de l’ornière l’économie mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite