Marcon “demande pardon” aux Harkis au nom de la France

Le président Emmanuel Macron a “demandé pardon” lundi au nom de la France aux harkis, auxiliaires musulmans ayant combattu aux côtés de l’armée française durant la Guerre d’Algérie, annonçant l’adoption prochaine d’une loi “de réparation”.

“Aux combattants, je veux dire notre reconnaissance; nous n’oublierons pas. Je demande pardon, nous n’oublierons pas”, a déclaré le président lors d’une cérémonie d’hommage à Paris. “L’honneur des harkis doit être gravé dans la mémoire nationale”, a-t-il ajouté.

A quelques jours du 25 septembre – journée d’hommage national aux Harkis instaurée en 2001 – Macron a accueilli lors d’une “réception” à l’Élysée les “porteurs de cette mémoire si particulière”.

Quelque 300 personnes, issues notamment d’associations de Harkis, de la “mémoire”, “d’anciens combattants” ont été conviées.

Le président doit à cette occasion décorer Salah Abdelkrim (un représentant harki blessé au combat), François Meyer (un officier français qui a organisé le rapatriement «de plusieurs centaines de Harkis en désobéissant aux ordres») et Bornia Tarall (une fille de Harki , militante de l’égalité des chances et de la diversité).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite