Macron veut une organisation plus flexible de l’islam de France

En recevant ce mercredi les représentants des cultes, dont le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, le président français a fait part de la nécessité de restructurer l’islam de France.

Emmanuel Macron souhaite une “organisation meilleure, moins rigide et avec des structures plus flexibles”.

Le gouvernement français entend organiser en février un “forum de l’islam de France” portant sur la formation des imams ou le droit du culte, selon le ministère de l’Intérieur, chargé des cultes.

Ce forum fait suite aux “assises départementales” du printemps, à partir desquelles quatre groupes de travail ont été constitués pour travailler sur “les aumôneries, la formation des cadres religieux, le droit des cultes et les actes anti-musulmans”.

Le forum de février fera la “synthèse de ces travaux”, selon le ministère, avant des assises territoriales sur le terrain.

Ce forum serait appelé à remplacer le CFCM, dont la réforme a été bloquée par des oppositions internes dont celle du recteur de la mosquée de Paris , ainsi que par le refus  de trois fédérations, deux d’origine turque, le Millî Görüs et le Comité de coordination des musulmans turcs de France, et le Tabligh, de signer la “Charte des principes pour l’islam de France”, réclamée par le président Emmanuel Macron.

Ces trois fédérations viennent d’annoncer qu’elles acceptaient enfin de la signer, mais elles n’ont pas encore été reçues par le ministre de l’Intérieur, chargé des cultes, Gérald Darmanin, pour officialiser leur signature.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite