Le vaccin russe Spoutnik V, un outil de “propagande”, selon le chef de la diplomatie française

Le vaccin russe Spoutnik V est un outil de «propagande», a déclaré  vendredi le le ministre des Affaires étrangères  Jean-Yves Le Drian, reprochant à la Russie, ainsi qu’à la Chine, de mener «une politique d’influence par le vaccin avant même de vacciner leur propre population».

Commentant les annonces russes de livraisons dans plusieurs pays d’Afrique, qui sont largement en deçà des doses livrées par le mécanisme Covax, selon lui, il a lancé: «Ça, c’est du vrai travail de solidarité».

Le vaccin Spoutnik V a déposé une demande d’homologation à l’Agence européenne des médicaments.

Le “Gam-Covid-Vac”, son nom officiel, a été mis au point par une équipe de 70 chercheurs au sein de l’Institut de recherche Gamaleya. Il a été conçu en un laps du temps très court, car son élaboration n’a pas nécessité de partir de zéro, à la différence de la plupart des autres vaccins contre le Covid-19.

Il s’agit d’une déclinaison d’un autre vaccin utilisé contre le virus Ebola. Le même procédé est utilisé en Europe par le laboratoire AstraZeneca. Spoutnik V a obtenu le feu vert des autorités russes le 11 août 2020, devenant ainsi le premier vaccin contre le Covid-19 dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite