Le président palestinien accuse Israël d’être “entièrement responsable” du meurtre d’un adolescent palestinien à Al Qods

Le président palestinien Mahmoud Abbas a accusé, mercredi, Israël d’être "entièrement responsable" de l’enlèvement et du meurtre de l’adolescent palestinien Mohammad Abou Khdeir à Al Qods, qui pourrait être un acte de représailles après le meurtre de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie occupée.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a, également, demandé au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de condamner l’enlèvement et le meurtre de l’adolescent palestinien, comme il l’avait fait lui-même pour les trois jeunes Israéliens disparus en juin.

Le chef de l’Etat palestinien a aussi appelé Israël à "prendre des mesures concrètes sur le terrain pour arrêter les attaques de colons et le chaos qui résulte de ces agressions".

L’adolescent palestinien Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, a été kidnappé mercredi alors qu’il faisait du stop dans le quartier de Chouafat, à Al Qods-Est occupée et annexée, et a été retrouvé mort quelques heures plus tard dans la partie ouest de la ville, portant des traces de violences.

De son côté, Netanyahu a qualifié, selon un communiqué de son bureau, de "crime abominable" l’enlèvement et le meurtre de Mohammad Abou Khdeir.

Il pourrait s’agir d’un acte de vengeance après le meurtre de trois jeunes Israéliens, enlevés le 12 juin alors qu’ils faisaient du stop en Cisjordanie et retrouvés morts lundi, selon plusieurs médias.

A la suite de la découverte du corps de l’adolescent palestinien, de violents affrontement ont éclaté, mercredi à Chouafat à Al Qods-est occupée et annexée, entre jeunes palestiniens lançant des pierres et des cocktails Molotov et policiers israéliens tirant des balles caoutchoutées. Plus de 30 Palestiniens ont été blessés par des balles caoutchoutées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite