Le Maroc décide de rappeler son ambassadeur à Berlin pour consultations

Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur pour consultations, indique jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères, estimant que l’’Allemagne “a multiplié les actes hostiles et les actions attentatoires à l’égard des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc”.

“Ainsi, l’Allemagne s’est démarquée par une attitude négative sur la question du Sahara marocain. Son activisme antagonique, à la suite de la Proclamation présidentielle américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara, est un acte grave qui demeure jusqu’à présent inexpliqué”, souligne le communiqué.

“De même, les autorités de ce pays agissent avec complicité à l’égard d’un ex-condamné pour des actes terroristes, notamment en lui divulguant des renseignements sensibles communiqués par les services de sécurité marocains à leurs homologues allemands”, poursuit-on de même source.

“A cela s’ajoute un acharnement continu à combattre le rôle régional du Maroc, notamment sur le dossier libyen, en tentant d’écarter, indûment, le Royaume de certaines réunions régionales consacrées à ce dossier comme celle tenue à Berlin”, dénonce le ministère des Affaires étrangères.

“Pour toutes ces raisons et à cause de cette adversité constante et inacceptable, le Royaume du Maroc a décidé le rappel, pour consultations, de l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Berlin”, conclut le communiqué.

Le 1er mars dernier, un document signé du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, avait fait état de la suspension de tout contact avec l’ambassade d’Allemagne au Maroc, et ce  “en raison des malentendus profonds avec la République Fédérale d’Allemagne au sujet des questions fondamentales du Royaume du Maroc”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite