La gazette de la campagne américaine: Clinton devant la télé, un gobelet de l’unité

Hillary Clinton compte regarder plein de séries télévisées après la présidentielle du 8 novembre, Starbucks sort un gobelet de “l’unité”, et l’acteur Bryan Cranston veut quitter son pays si Donald Trump gagne. Voici la gazette de la campagne électorale américaine.

La chaîne américaine de cafés Starbucks a lancé mardi un "gobelet de l’unité" des Américains, particulièrement divisés cette année sur la course à la Maison Blanche.

Sur ce gobelet vert et blanc, l’artiste Shogo Ota a dessiné les silhouettes mêlées d’une centaine de personnes de divers milieux.

"Au moment où notre pays est divisé, Starbucks veut créer un symbole d’unité qui nous rappelle les valeurs partagées et la nécessité d’être bienveillants les uns avec les autres", explique le PDG de la chaîne Howard Schultz sur le site de Starbucks.

Hillary Clinton a l’intention de regarder plein d’émissions et de séries télévisées après le jour du scrutin. Si elle est élue, la démocrate ne sera investie que le 20 janvier.

"Dès que cette élection sera terminée, (…) je vais regarder autant de séries télévisées que possible", confie la candidate de 69 ans dans une vidéo du magazine sur les célébrités People, dans laquelle elle répond à une petite fille de 7 ans.

"Je regarde les séries pour me détendre", explique-t-elle, en précisant qu’en campagne, elle n’a pas le temps de le faire car elle est toujours dans un avion ou en réunion publique.

"J’en ai enregistrées plein", affirme Hillary Clinton, qui avoue sa préférence pour des séries comme "Madam Secretary" et "The Good Wife".

Elle avoue aussi être accro à la chaîne HGTV spécialisée dans la décoration de maisons. "J’adore regarder les gens décorer leurs maisons, les acheter", avait raconté l’ex-secrétaire d’Etat en 2015.

Si le candidat républicain Donald Trump gagne, "c’est sûr que je déménagerai", a confié l’acteur Bryan Cranston, star de la série "Breaking Bad", dans l’enregistrement hebdomadaire du site "The Bestseller experiment".

D’après l’acteur âgé d’une soixantaine d’années, "il y aura des pièces de théâtre sur Donald Trump à cause de (sa personnalité) si particulière. Cela dit, j’aurais besoin, pour jouer quelqu’un comme Donald Trump, de me calmer car j’ai une opinion sur lui et c’est quasi impossible d’incarner quelqu’un si vous portez un jugement car vous devenez subjectifs".

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite