L’UE condamne la mort de deux journalistes dans des bombardements en Syrie

L’Union européenne (UE) a condamné “dans les termes les plus forts” la mort, mercredi à Homs, de deux journalistes étrangers, une américaine et un français, dans des bombardements de l’armée syrienne.

La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères Catherine Ashton "condamne l’attaque ayant provoqué la mort de la journaliste du Sunday Times Marie Colvin et du photographe Rémi Ochlik", a déclaré son porte-parole dans un communiqué.

Ces "crimes" surviennent au lendemain de la mort d’un autre journaliste syrien, Ramy al-Sayed, travaillant pour la chaîne Shaam News, a-t-elle indiqué, se disant "consternée" par la situation en Syrie, et en particulier dans la ville de Homs où "le régime continue sa répression brutale et ses attaques contre la population civile".

Elle a souligné que "l’escalade de la violence dans le pays doit cesser immédiatement", appelant l’armée syrienne "à mettre fin aux meurtres et à se retirer immédiatement des villes assiégées".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite