Joyeux ramadan J-21: “Si les députés se mettent à s’immoler par le feu”

Par -Narjis Rerhaye –

Ton grand-père n’en revient toujours pas. Si les députés se mettent à s’immoler par le feu, que restera-t-il aux marchands ambulants, aux vendeuses de baghrir, aux diplômés chômeurs ? Depuis ce jeudi noir où ce parlementaire a voulu se transformer en torche, ce sont tous ses repères qui foutent le camp et ça, ça le déstabilise grave.

Istiqlalien à la vie à la mort, ton grand-père aime que chaque chose soit à sa place. Ni plus ni moins. Si un parlementaire s’immole pour, zaama, dénoncer une injustice dont il serait victime « moi-même- personnellement- je » que restera-t-il, diantre, au vendeur de pastèques dont la charrette est confisquée et la marchandise saisie ?

Au f’tour familial de ce 21ème jour de ramadan, ton grand-père affiche la mine de « l’opération de déstabilisation de ses repères». Ce qui n’annonce rien de bon. Dans le salon de ton oncle où une grande table ronde est dressée, il y a comme un air de forum sur le Rif. Des bols, des assiettes, de la chabbakia et pas grand-monde. Histoire de meubler en attendant l’appel du muezzin, ton oncle fait défiler l’actualité. « Et ce député PAM de Ben guerir qui s’immole par le feu devant le bureau de l’OCP de la ville ? C’est quand même quelque chose. On dit que l’office chérifien des phosphates voulait l’exproprier d’un terrain où il faisait de l’élevage de volailles. Le pauvre !». Tu ne sais pas pourquoi mais tu as soudainement de mauvaises pensées du style intérêt général contre petites affaires perso. Heureusement, ta réflexion ne dure que quelques fractions de secondes. Et toutes ces volailles qui vont se retrouver STF, sans terrain fixe. C’est de la non assistance à volaille en danger. Cela vaut bien une commission d’enquête. D’ailleurs le Parti Authenticité et Modernité l’a demandée. « A ce train-là, ironise ton père, tout le monde sera en train de questionner tout le monde dans le cadre de commissions d’enquêtes sur tout et n’importe quoi ! ».

C’est exactement à ce moment que ta cousine la communicante débarque dans le grand salon de ton oncle. Les agapes vespérales et ramadanesques peuvent attendre, elle a une annonce de la plus grande importance à faire. Plus importante qu’un député qui s’immole par le feu –ô rage, ô désespoir- pour une affaire perso et qui poste ses photos de brûlé au 3ème degré sur FB ? Oui monsieur, assure-t-elle. « Je vous annonce solennellement, et ce n’est pas une fake news, que le français sera enseigné à l’école publique dès la première année du primaire. L’enseignement sera d’abord oral, c’est un peu le m’sid en français, quoi ». Ta cousine a toujours eu le goût des formules choc et des petites phrases qui percutent. Déformation professionnelle d’une communicante qui se prend déjà pour un spin doctor.

Ton grand-père prend enfin la parole. Pas question pour l’admirateur transi d’Allal Al Fassi de se laisser déstabiliser par un député qui se la joue marchand ambulant victime d’une injustice de mokhazni. « Il voulait nous provoquer un hirak à Rhamna ou quoi celui là ? », tonne le vieil istiqlalien avant de convoquer ses notions de latin pour proposer l’enfarinement du député du tracteur, immoler venant du latin « immolare » qui signifie « enduire de farine sacrée la victime d’un sacrifice ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite