France: Nordahl Lelandais a admis avoir tué la petite Maëlys “involontairement” (procureur)

Nordahl Lelandais, principal suspect dans la disparition de Maëlys, 9 ans, en août dernier en Isère, a avoué mercredi le meurtre "involontaire" de la fillette, a annoncé le procureur de Grenoble.

Lelandais a également reconnu qu’il "s’était débarrassé du corps", mais a refusé de s’exprimer sur les circonstances de la mort. Il a aussi présenté ses excuses aux parents de Maëlys, a ajouté en conférence de presse le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat.

L’ex-militaire de 34 ans avait été mis en examen en novembre dernier pour meurtre dans l’enquête sur la fillette, disparue lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans la nuit du 26 au 27 août derniers.

Le suspect a été confronté à de nouvelles preuves réunies par les enquêteurs, qui ont découvert récemment dans le coffre de sa voiture sous les tapis de sol une tache de sang qui s’est révélé être celui de la petite fille.

Entendu mercredi matin par les juges d’instruction, Nordahl Lelandais "a indiqué qu’il avait tué Maëlys involontairement et qu’il s’était débarrassé du corps" dans le massif de la Chartreuse, a dit le procureur.

Onze familles de disparus dans la région Auvergne-Rhône-Alpes ont demandé à la cellule d’enquête de vérifier un lien éventuel avec le parcours de Nordahl Lelandais, soupçonnant l’existence d’un tueur en série.

Il avait aussi été mis en examen le 20 décembre dernier pour l’assassinat d’un jeune militaire près de Chambéry (Savoie) en avril dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite