France: le patronat propose une thérapie de choc pour lutter contre un chômage

Suppression de jours fériés, assouplissement du salaire minimum et de la législation sur le temps de travail: le patronat français a proposé mercredi une thérapie de choc controversée pour lutter contre le chômage record dans un pays souvent taxé d'”immobilisme”.

"Le temps de l’hésitation, de la tergiversation et des demi-mesures n’a plus lieu d’être", a averti dans un document d’une centaine de pages le Mouvement des entreprises de France (Medef), la plus importante organisation d’entrepreneurs du pays.

D’inspiration libérale, les mesures proposées, dont certaines ont fait l’objet de fuites dans la presse, avaient fait scandale dès la semaine passée. Elles ont été mises sur la table le jour de la publication des chiffres du chômage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite