Discussions Grèce-Turquie à l’Otan sur les tensions en Méditerranée orientale

La Grèce et la Turquie “ont convenu d’entamer des pourparlers techniques à l’Otan” avec l’objectif de prévenir tout nouvel incident en Méditerranée orientale, a annoncé jeudi le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

Ces derniers jours Ankara et Athènes ont multiplié les démonstrations de force dans cette région faisant monter la tension et de nombreux incidents ont renforcé l’inquiétude sur la résolution de cette crise. Les deux pays se disputent notamment le partage de réserves gazières découvertes ces dernières années.

“Après mes discussions avec les dirigeants grec et turc, les deux alliés ont convenu d’entamer des pourparlers techniques à l’Otan pour établir des mécanismes de ‘désescalade’ militaire afin de réduire le risque d’incidents et d’accidents en Méditerranée orientale”, a écrit M. Stoltenberg, sur son compte twitter.

“La Grèce et la Turquie sont des alliés précieux, et l’Otan est une plate-forme importante pour les consultations sur toutes les questions qui touchent à notre sécurité commune”, a-t-il ajouté.

Mercredi, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait exhorté Athènes et Ankara à “réduire les tensions” pour arrêter l’escalade en Méditerranée orientale.

Ankara comme Athènes se sont accusés mutuellement de plusieurs incidents aériens.

Les pourparlers annoncées par l’Otan se dérouleront alors que l’Union européenne menace la Turquie de nouvelles sanctions s’il n’y a pas de progrès dans le dialogue avec Athènes sur la crise en Méditerranée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite