Covid-19 : Londres réunit un milliard de dollars pour distribuer le vaccin aux pays en développement

Le Royaume-Uni a collecté auprès de ses alliés un milliard de dollars (820 millions d’euros) pour aider les “pays vulnérables” à accéder aux vaccins contre le Covid-19, a annoncé dimanche le ministère des Affaires étrangères en amont d’une visite virtuelle du chef de l’ONU à Londres.

Cette somme récoltée notamment auprès du Canada, de l’Allemagne et du Japon, ajoutée aux 548 millions de livres (608 millions d’euros) de Londres – qui avait promis de verser une livre tous les 4 dollars récoltés-, “permettra de distribuer cette année un milliard de doses de vaccins contre le coronavirus dans 92 pays en développement”, a précisé le ministère dans un communiqué.

“Nous ne serons à l’abri de ce virus que lorsque nous serons tous à l’abri – c’est pourquoi nous nous concentrons sur une solution mondiale à un problème mondial”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab.

“Il est tout naturel qu’à l’occasion du 75e anniversaire des Nations unies, le Royaume-Uni ait pris l’initiative auprès de ses alliés pour mettre un milliard de doses de vaccin contre le coronavirus à la disposition des pays vulnérables”, a-t-il ajouté.

Cette annonce survient en effet au premier jour d’une visite virtuelle de trois jours au Royaume-Uni du secrétaire général des Nations unies, António Guterres, afin de célébrer le 75e anniversaire de l’ONU, dont la première réunion avait eu lieu à Londres.

Dans un discours prononcé lors d’une commémoration virtuelle, António Guterres a estimé dimanche que le monde en était “à un moment (semblable à celui) de 1945”, mais qu’il était cette fois-ci en guerre “contre un virus microscopique”.

“La pandémie a révélé les profondes fragilités de notre monde”, a-t-il ajouté, estimant que l’épidémie était une tragédie humaine, mais présentait aussi l’occasion d’accroître la coopération mondiale sur de nombreux sujets. “Les mois passés ont montré que d’énormes transformations sont possibles, lorsqu’il y a une volonté politique et un consensus sur la voie à suivre”, a souligné M. Guterres.

Le secrétaire général assistera lundi à une réunion avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab et Alok Sharma, président de la COP26, organisée cette année par le Royaume-Uni à Glasgow.

Il participera ensuite avec Boris Johnson au “One Planet summit”, organisé par la France pour relancer une diplomatie verte mise à l’arrêt par le Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite