Coronavirus: le Maroc ferme son espace aérien au trafic international

Face à la propagation de la pandémie du Covid-19, le Royaume du Maroc a décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire.

Le Maroc a décidé dimanche de suspendre tous les vols internationaux “jusqu’à nouvel ordre” pour lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus, après avoir fermé progressivement les liaisons avec différents pays ces derniers jours,

Les autorités marocaines ont décidé hier la suspension jusqu’a nouvel ordre des vols de passagers en provenance et à destination de l’Autriche, du Danemark, de la Grèce, de la Suisse, de la Suède, de la Norvège et de la Turquie, du Liban, de l’Egypte, du Bahrein, des Emirats Arabes Unis, d’Oman, de la Jordanie et de la Tunisie.

Cette suspension a concerné aussi le Sénégal, la Mauritanie, le Niger, le Mali, le Tchad, le Canada et le Brésil, précise le communiqué du ministère des affaires étrangères de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger.

Cette décision intervient après la suspension des vols de et en direction de la Chine, de l’Algérie, de l’Espagne, de la France, du Portugal, de la Belgique, des Pays Bas et de l’Allemagne.

Alors que l’Europe est devenue l’épicentre de la pandémie, le Maroc reste relativement épargné avec un nouveau bilan officiel passant à 28, dont un décès et une rémission.

Tous les cours ont été suspendus dans les écoles et les universités, tous les événements culturels et sportifs annulés et les rassemblements publics de plus de 50 personnes sont interdits.

Dans le même temps, les autorités multiplient les messages rassurants pour éviter que les magasins ne soient pris d’assaut et s’efforcent de lutter contre les “fake news” sur les réseaux sociaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite