Coronavirus: la Tunisie ferme ses frontières

La Tunisie, qui avait déjà fermé ses frontières maritimes, a annoncé lundi soir la fermeture des frontières aériennes et terrestres, afin de ralentir la propagation du nouveau coronavirus.

Ce renforcement des restrictions décidées vendredi a été annoncé tard lundi, par le Premier ministre Elyes Fakhfakh lors d’une allocution télévisée, alors que la Tunisie a identifié 24 cas confirmés de covid-19.

“Un conseil ministériel restreint s’est réuni et a décidé de fermer les frontieres aériennes et terrestres (…) sauf les marchandises et les voyages de rapatriement”, a indiqué M. Fakhfakh.

Plusieurs milliers de touristes se sont retrouvés bloqués en Tunisie, notamment sur l’île de Djerba, après les nombreuses annulations de vol du week-end, et la situation était tendue lundi à l’aéroport de Tunis, où les informations arrivaient au compte-gouttes.

A partir de mercredi, les rassemblement seront également interdits dans les hammams, les fêtes et dans les marchés, tandis que le travail devra s’organiser en deux services de cinq heures chacun, afin de limiter la fréquentation des transports.

Toutes les manifestations et compétitions sportives sont annulées.

Les prières collectives avaient déjà été annulées alors que les écoles, qui avaient été fermées cette semaine à quelques jours du début des vacances tunisiennes, ne rouvriront pas avant le 28 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite