Coronavirus : fin de quarantaine pour des rapatriés dans le sud de la France

Plus d’une trentaine de personnes, “toutes négatives au test du Covid-19”, évacuées de Chine et rapatriées dans le sud de la France, ont commencé à quitter dimanche le centre dans lequel elles étaient confinées depuis 14 jours, ont indiqué les autorités locales.

Arrivées à Aix-en-Provence après une escale à Londres, ces 35 personnes avaient été évacuées de Wuhan, épicentre de l’épidémie, le 9 février. Elles se sont vues remettre un certificat de “non-contagiosité”, a précisé à l’AFP la préfecture.

Les premiers départs ont eu lieu vers 07H00 et devaient s’échelonner jusqu’à la fin de la matinée, a-t-elle ajouté.

Le 16 février, 78 rapatriés avaient déjà quitté le centre de formation des pompiers à Aix-en-Provence à l’issue de leur période de quarantaine.

Quelque 220 rapatriés avaient également quitté les 14 et 16 février une résidence de vacances de Carry-le-Rouet, près de Marseille, après deux semaines de confinement.

Vendredi, une trentaine d’autres Français rapatriés de Wuhan ont rejoint un village en Normandie (ouest) pour y respecter les 14 jours de quarantaine.

Dans un entretien au journal Le Parisien Dimanche, le ministre français de la Santé Olivier Véran a estimé “très probable” la possibilité de nouveaux cas en France.

La France se prépare à une possible “épidémie” de Covid-19, a indiqué le ministre, qui se dit “attentif à la situation en Italie”.

Sur les douze cas avérés en France d’infection au nouveau coronavirus, un seul patient reste hospitalisé, alors qu’un touriste chinois est mort à Paris et que dix autres patients sont guéris.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite