Coronavirus: chaîne de solidarité avec les Marocains bloqués en France

Après la suspension de la liaison aérienne par le Maroc avec la France, en concertation avec les autorités françaises, de nombreux marocains se trouvent bloqués à Orly faute d’avion pour regagner le Royaume. Une chaîne de solidarité s’est spontanément mise en place.

D’abord celle assurée par l’ambassade du Maroc à Paris via sa cellule de veille.  Ensuite les consulats généraux du Royaume avec des relais associatifs,

La Consule générale du Maroc à Orly, Nada Bekkali, en première ligne avec son adjoint Hassan Dalloul, a rapidement réagi pour apporter son assistance, avec le soutien des associations et de nombreux acteurs associatifs marocains de l’Essonne.

“Mme  Nada Bakkali, a été vraiment à la hauteur. Avec son adjoint Hassan Dalloul, ils n’ont pas ménagé d’efforts pour répondre aux besoins de nos compatriotes”, a déclaré à Atlasinfo M. Mohamed Rakoub, président de l’Union des associations marocaines de l’Essonne.

M. Rakoub a également rendu un vibrant hommage aux acteurs associatifs marocains “qui font un travail magnifique”, saluant “cet élan de solidarité qui s’est spontanément installé malgré les mesures de confinement et les risques sanitaires”.

Mercredi 18 mars, la soixantaine de Marocains d’Orly ont été relogés dans un hôtel plus confortable qui a été réquisitionné avec l’aide du maire de Bures-sur-Yvette, Jean-François Vigier  et le Préfet de l’Essonne, M. Albertini, 

“Ce n’est pas évident de se trouver loin de sa famille dans un tel moment de grande panique. Mais ils ne sont pas malheureusement  les seuls à se trouver dans pareille situation. Nous sommes face à une catastrophe sanitaire planétaire.  Il faut prendre son mal en patience. Nous, on apporte notre soutien et notre aide en attendant des jours meilleurs pour tout le monde”, compatit Rachid, un acteur associatif orlysien.

La France, après l’Espagne et l’Italie, est entrée à son tour mardi en confinement général, et l’Europe a fermé ses frontières pour 30 jours afin de  freiner la propagation du coronavirus, qualifiée par l’Organisation mondiale de la santé de «crise sanitaire mondiale majeure de notre époque».

La pandémie a fait plus de 7000 morts dans le monde, notamment en Europe où le nombre de malades a explosé ces derniers jours.

En France, 9 134 cas sont confirmés par test diagnostic PCR, 3 626 sont hospitalisés, 931 graves sont en réanimation mais 5500 sont à domicile guéries ou confinées parce qu’elles sont malades et 264 décès sont comptabilisés.

Il y a un doublement des cas tous les jours, l’épidémie s’étend sur le territoire national et s’aggrave rapidement” indique mercredi 18 mars le Pr Jérome Salomon, directeur général de la Santé lors du point de situation. “L’objectif est d’atténuer et décaler les effets de la vague en cours pour la médecine de ville et pour l’hôpital” .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite