Attentat de Nice: soutien et solidarité de la Grande mosquée de Saint-Etienne avec la communauté chrétienne

Une délégation de la Grande mosquée Mohammed VI à Saint-Etienne, conduite par son recteur Larbi Marchich, a assisté en signe de solidarité et de soutien à la messe d’hommage aux victimes de l’attaque terroriste de Nice, organisée à l’église Saint-Charles-Borromée.” Nous sommes à vos côtés” pour opposer un “rempart solide” contre la haine et la violence, a martelé le recteur.

Le texte intégral du message du recteur Larbi Marchich:

Mes chers frères chrétiens, et mes chers concitoyens, où que vous soyez, et qui que vous soyez,

Au-delà de ce discours, nous aimerions aujourd’hui vous transmettre un message, et ce message, je voudrais que vous l’entendiez au plus profond de vos convictions intimes : NOUS SOMMES A VOS CÔTÉS.

Quoi qu’il arrive demain, dans cet avenir qui nous semble plus que jamais incertain, nous l’affirmons avec la plus grande des déterminations : NOUS SOMMES A VOS CÔTÉS.

Et si certains veulent nous déclarer la guerre, nous nous leur déclarons que nous sommes engagés, avec nos compatriotes, pour combattre la haine, l’injustice, et la violence de nos ennemis communs.

Nous aimerions ici faire entendre à ceux qui s’activent pour semer le chaos dans notre pays, et à tous ceux qui osent les soutenir, de près ou de loin :

VOUS N’ATTEINDREZ JAMAIS VOS OBJECTIFS, ET VOTRE STRATÉGIE EST VOUÉE A L’ECHEC.

Je dirais même plus que cela : vous allez obtenir l’inverse de ce que vous cherchez :

A votre division, nous opposerons le rempart solide de notre unité nationale.

A la rupture pour laquelle vous travaillez avec acharnement, nous opposerons des alliances indéfectibles, et une fraternité sans faille. Car c’est bien cela qui est attaqué aujourd’hui : LA FRATERNITÉ de notre pays.

Ce mot est gravé dans la pierre, sur le fronton de nos institutions. Ce n’est pas un mot. C’est un principe fondamental sur lequel s’est bâtie une nation toute entière, et ce principe, nous le défendrons bec et ongles.

C’est dans les grandes tragédies que se révèlent les grands peuples. Et la France est un grand peuple. Dans ce drame qui nous atteint, dans cette souffrance que tout être humain digne de ce nom ressent aujourd’hui, nous allons révéler la grandeur de nos âmes et la grandeur de nos principes.

JAMAIS NOUS NE CÉDERONS A LA DIVISION qui nous est imposée comme une conséquence inéluctable. Rien n’est inéluctable pour les femmes et les hommes de bonne volonté.

Nous devons affirmer une confiance inébranlable dans notre capacité à résister, tous ensemble, contre les ennemis de la France.

Car c’est tous ensemble que nous vaincrons.

Mes chers frères chrétiens, vous êtes croyants, et vous savez, et nous savons, que les forces du mal sont à l’œuvre. Et vous savez, et nous savons, que malgré toutes les apparences, elles ne triompheront jamais.

Nous aimerions nous adresser à nos coreligionnaires musulmans et leur dire qu’aujourd’hui, toutes les peurs sont légitimes. Et nous savons que vous aussi, vous avez peur.

Et nous savons qu’en ces instants, dans vos foyers, dans vos familles, vous craignez tous que la haine engendre la haine et que vous ne soyez plus en sécurité dans votre pays.

AYEZ CONFIANCE. LA FRANCE EST FORTE. NOTRE NATION EST UNE, INDIVISIBLE, ET ELLE RESTERA STABLE ET UNIE DANS CETTE EPREUVE.

Chers musulmans : dans vos quartiers, avec vos voisins, dans vos lieux de travail, dans tous les espaces que vous partagez avec vos frères et vos concitoyens, chrétiens, juifs, agnostiques, athées… : N’AYEZ PAS PEUR D’AFFIRMER VOTRE SOUTIEN, VOTRE SOLIDARITE ET VOTRE AMOUR.

Et je me permets de vous rappeler,

un verset du coran qui devrait raisonner aujourd’hui dans le cœur de tout musulman sincère :

« O les croyants, levez vous pour la justice et soyez des témoins véridiques comme Dieu l’ordonne » […] », ainsi qu’une parole du prophète de l’islam qui a mis en garde sa communauté :

« Celui qui fait du mal à un Juif ou un Chrétien trouvera en moi son adversaire au jour du jugement »

Mes chers concitoyens, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. La liberté, l’égalité et la fraternité sont des principes que personne ne pourra jamais tuer. Et nous serons plus fort. Parce que nous serons ensemble.

Que vive la Fraternité, Que vive la République, et que vive la France. Amine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite