Algérie: deux officiers tués dans le crash d’un avion militaire

Deux officiers de l’armée de l’air algérienne ont péri lundi soir lorsque leur avion s’est écrasé à environ 400 km à l’est d’Alger, a annoncé mardi le ministère de la Défense.

Une enquête a été ouverte pour déterminer “les causes et les circonstances de l’accident” du Sukhoï SU-30, survenu lors “d’un vol d’entraînement nocturne”, a indiqué le ministère dans un communiqué.

L’avion “s’est écrasé (…) dans un lieu inhabité aux environs de la commune de Ain Zitoun dans la wilaya (préfecture) d’Oum El Bouaghi, causant le décès du pilote et de son assistant”, selon la même source.

Plusieurs accidents impliquant des avions de l’armée algérienne ont eu lieu ces dernières années, faisant des centaines de victimes.

En avril 2018, un Iliouchine-76 s’était écrasé au décollage, au sud d’Alger, tuant les 257 personnes à bord, majoritairement des militaires, dans la pire catastrophe aérienne de l’histoire de l’Algérie.

Une commission d’enquête mise en place pour déterminer les causes de l’accident n’a toujours pas rendu ses conclusions.

En février 2014, 77 personnes – des militaires et des membres de leur familles – avaient péri dans l’accident d’un Hercules C-130 qui s’était écrasé à l’est d’Alger.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite